Panier Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  À définir
Total
Continuer mes achats Commander

Toutes catégories

Catégories

FIBERADD un prébiotique, mais au fait comment ça marche un prébiotique ?

Publié le : 21/04/2017 14:03:08
Catégories : DIGESTIF

FIBERADD est un prébiotique qui marche Mais au fait un prébiotique C’est quoi ? et comment ça marche ? C’est quoi ? Un prébiotique n’est pas un probiotique *. Un prébiotique contribue à nourrir les bactéries bénéfiques dans notre intestin au détriment des bactéries pathogènes ou obésogènes.

  les bonnes et les mauvaises bactéries

Comment ça marche ? Un prébotique est souvent une fibre soluble, un glucide peu calorique, qui est fermentée dans l’intestin par des bactéries spécifiques qui aiment ces fibres. Ces bactéries produisent du butyrate qui est le carburant de nos cellules intestinales, celles de la muqueuse intestinale. Ainsi en mangeant des prébiotiques vous favorisez les bonnes bactéries qui nourrissent les cellules de votre colon. Votre colon est ainsi protégé Les conséquences sont : une meilleure protection immunitaire une diminution des inflammations de type colite une diminution du risque d’intolérance aux protéines puisque l’intestin est renforcé un renforcement du microbiote « mince » au détriment du microbiote « obésogéne » une diminution des risques de cancer Manger des fibres contribue à entretenir le microbiote intestinal en renforçant la muqueuse intestinale.

comment ça marche ?

Ceci va permettre de nous assurer une protection vis-à-vis des agressions diverses.

Le FIBERADD est une fibre prébiotique soluble qui stimule les bactéries bénéfiques et renforce la muqueuse intestinale.

*Un probiotique est un microorganisme ou un mélange de microorganismes revivifiables ( par exemple bactéries lactiques du yaourt, levures Saccharomyces boulardii de l’ultralevure) qui n’appartiennent pas au microbiote des individus mais qui apportent une protection temporaire lorque le microbiote est agressé par exemple au cours d’un traitement antibiotique

Partager ce contenu